Les dangers du Veganisme (sic)

09 juillet 2018

Dans cette vidéo, Jihem Doe répond à la question : Le végétalisme est-il dangereux pour la santé humaine ?

En invitant Jérôme Bernard-Pellet, Médecin nutritionniste, Jihem Doe nous propose une vidéo plutôt exhaustive qui rassurera ceux.elles qui se questionnent sur ce mode d'alimentation.

Cette vidéo offre aussi beaucoup d'arguments à ceux.elles qui parfois se sentent pris au piège par les non-végétalien.ne.s.

Concernant la B12, la fédération végan, très sérieuse dans sont appproche et à l'origine de nombreux documents faisant références, préconise :

Toute personne végane, ou ayant fortement réduit sa consommation de produits d’origine animale en quantité, en variété ainsi qu’en fréquence doit se complémenter en vitamine B12, ou consommer des produits enrichis. Faute de complémentation, la carence en vitamine B12 peut détériorer le sang, le système nerveux (central et périphérique) et l’ADN. Plus sensibles encore que les adultes, les enfants doivent en être protégés.

Le document de référence, publié par la communauté scientifique végane internationale et adopté par l’ensemble des organisations véganes majeures dans le monde, s’intitule Ce que tout végane doit savoir sur la vitamine B12. Toute personne végane doit se complémenter en choisissant de consommer :

  • soit 1 µg (microgramme) trois fois par jour ;
  • soit 10 µg une fois par jour ;
  • soit 2 000 µg une fois par semaine ;
  • soit 5 000 µg une fois toutes les deux semaines.

Chacune de ces solutions offre exactement la même garantie de satisfaire les besoins quotidiens des adultes. Diviser par quatre pour les nourrissons à partir de la diversification (6 mois) jusqu’à 24 mois [1]. Diviser par deux seulement pour les enfants de 2 à 12 ans. Ensuite, les doses sont les mêmes que celles des adultes. Attention à réduire les comprimés en poudre, pour éviter que les enfants ne s’étouffent en avalant de travers.

(extrait de la première page du site : https://www.vivelab12.fr/ )

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article