Daniel Direction

24 juin 2018 - 545 vues

J’ai toujours aimé les animaux depuis ma plus petite enfance ou je voulais devenir vétérinaire…

Mes premières actions ont été de m’investir pour protéger les ours (avec Artus) et les Loups (Groupe Loup France) réunis ce jour sous Ferus.

Pour des raisons professionnelles je suis allé habiter au Havre ou tout en continuant de militer pour les ours et les loups, et suis devenu bénévoles à la SHPA ou j’allais pratiquement tous les week-ends pour m‘occuper et sortir les chiens enfermés pratiquement toute la semaine dans leur box. J’ai aussi été délégué enquêteur pendant cette période pour la SPA (rue berthier)

Ma carrière a fait que je suis venu habiter à Paris, étant très pris par mon job, j’ai commencé par être bénévole le samedi à One Voice dont le siège était à Paris. Dès que j’ai eu plus de temps je me suis investi dans des actions de rues avec notamment L214 profitant de toutes les opportunités pour participer aux différentes actions des associations.

Désireux de retrouver le contact avec les animaux, j’ai été bénévole au CEDAF centre de la faune sauvage d’IDF  ou j’aimais à m’occuper des hérissons…

Avec deux amis, nous avons créés l’association Animalsasia France qui relaie les actions de la fondation via des stands pour faire connaître la fondation et récolter des fonds.

Mon intérêt m’a fait rejoindre l’association Aves pour agir contre les montreurs d’ours.

Et la radio dans tout cela ? J’ai fait une première tentative, fort de mes expériences forgées en 1981 avec les radios libres, alors que je travaillais encore mais cela était difficile d’allier les deux en terme de temps.  

C’est donc naturellement dès que j’ai été à la retraite que j’ai remis sur pied Radio Parole d’Animaux complétant ainsi le réseau Parole d’Animaux existant depuis environ 10 ans maintenant (blog, site et différents services mis à dispositions…)

Avec le soutien d’une équipe solide et motivée je compte bien que Radio Parole d’Animaux soit la première radio des sans voix.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article